L'Art Tout Nouveau

14 Nov 2018

Bruxelles, berceau de l'Art nouveau voit ses monuments revêtir une nouvelle peau après restauration/rénovation.

 

L'Art nouveau est reconnu pour être né à Bruxelles à la fin du 19ème siècle avec l'Hôtel Tassel (photo ci-dessus), réalisé par l'architecte belge, Victor HORTA. De cette œuvre, et jusqu'aux années 1920, s'ensuivent de nombreuses constructions en Belgique et en Europe.

 

 

 

Aujourd'hui, de nombreux de ces monuments, vieillissants, subissent des phases de restauration et/ou de rénovation. Certaines des entreprises employées dans ces travaux emploient des jeunes, itinérants et compagnons, le moyen pour eux de s'essayer à un style représentant la capitale belge.

 

La Maison Saint Cyr de Gustave STRAUVEN, suit actuellement un programme de restauration. Racheté depuis peu par un particulier, il reprend les travaux entrepris en 2010-11 pour en faire une sorte de maison d'hôte. Les menuiseries sont déposées, restaurées en atelier puis reposées sur la façade ne faisant que 4 mètres de large. Les vitraux et les ferronneries sont nettoyés, les boiseries recréées à l’identique et vieillies pour ne pas dénoter dans l’hôtel particulier classé depuis 1988.

 

La maison Delune, réalisée par l'architecte Léon DELUNE en 1904 pour l'exposition universelle de 1910. Plusieurs propriétaires se sont succédé et avec eux, des phases de modifications et restaurations dont la dernière en 2005. Elle a aujourd'hui était racheté par les Émirats Arabes Unis qui ont décidé d'en faire leur ambassade en Belgique. Sur ce chantier, que tardivement classé en 1994, seules les façades sont restaurées, le reste de la villa (l'intérieur) est entièrement remis à neuf, du sol au plafond. Comme à la Maison Saint Cyr, les menuiseries extérieures sont déposées, restaurées puis reposées sur place, les peintures ornementales sont retouchées et les façades remises au propre. À l'intérieur, les sols ont été recouverts de mosaïque et parquet en chêne massif, une grande cage d'escalier sur mesure a été réalisée sur mesure de l'imposant hall. Le parvis est également entièrement repensé afin de lier l'ambassade au bâtiment neuf construit à l'arrière qui accueillera le consulat, ainsi qu'à l'avenue Frankelin Roosevelt passant devant la villa.

 

Ces chantiers sont nombreux sur la capitale, et permettent la conservation d'un patrimoine cher ainsi que l'expression d'un grand savoir-faire. Profitant aux jeunes en compagnonnage comme une expérience supplémentaire dans l'apprentissage d'un métier, ainsi que l’accroissement de la culture et de l’histoire qui gravite autour de ce dernier.

 

1/7

 

 

Share on Facebook
Please reload

Copyright 2019 Les Compagnons du Devoir et du Tour de France - All rights reserved