FONDATION DE COUBERTIN

30 May 2018

La Fondation de Coubertin, reconnue d'utilité publique en 1973, est née d'un volonté commune entre Jean Bernard, fils du sculpteur Joseph Bernard et Yvonne de Coubertin, rénovateur des Jeux Olympiques. Située à 35 km de Paris, la Fondation accueille chaque année une trentaine de jeunes, majoritairement itinérants de l’association; menuisiers, ébénistes, serruriers-métalliers, tailleurs de pierre, maçon, jardiniers-paysagistes, chaudronniers, plâtriers, fondeurs. Les stagiaires appelés "boursiers" par tradition suivent une formation artistique et professionnelle, complétée par des cours d'enseignement général et de gestion d'entreprise. Les jeunes sont salariés des Ateliers Saint-Jacques et de la Fonderie d'art de Coubertin ; ils réalisent, dans ces ateliers de maîtrise, des travaux de haute facture dans des conditions techniques et de transmission idéales. Durant leur séjour, les boursiers ont accès aux différentes activités organisées par la Fondation, dont une exposition annuelle, consacrée le plus souvent à l'art contemporain. 

 

Mathieu Marcon et Jérémy Cochonneau, jardiniers-paysagistes, tous les deux boursiers à la Fondation de Coubertin témoignent: 

 

"Durant l'année, au sein de la Fondation de Coubertin, les boursiers jardiniers-paysagistes ont la mission de gérer le domaine dans son intégralité. La gestion forestière est l'un des travaux les plus importants à réaliser en hiver. Cela consiste à préserver la jeune flore pour permettre le renouveau dans les années à venir et garantir une bonne reprise. Un marquage des jeunes pousses, à l'aide de piquets en bois avant le passage des machines, est indispensable à cette action en prenant en compte le manque d'arbres et les vieux sujets susceptibles de mourir rapidement. 

La gestion d'un potager d'environ 1 000m² est un travail que nous avons rarement la possibilité de pratiquer durant notre Tour de France en tant qu'itinérant. Nous pouvons y cultiver les légumes que nous souhaitons, en lien avec le directeur de la fondation, qui s'implique beaucoup dans cette démarche. nous donnons chaque récolte aux personnels de la cuisine pour répondre à leur demande de tous les jours. Les boursiers et les salariés ont donc le plaisir de manger midi et soir des légumes cultivés avec amour. 

Une serre fait également partie de cette gestion. Nous y cultivons principalement des tomates de différentes espèces. Chaque pied de tomate est en tuteurage ficelle, qui passe de bac en bac pour former , par la suite, une arche en suivant la forme de la serre. Tous les semis sont réalisés sur place. Pour résumer: une belle année de découverte dans tous les domaines."

Share on Facebook
Please reload

Copyright 2019 Les Compagnons du Devoir et du Tour de France - All rights reserved